UNE ASTUCE MAIS « CHUT », JE NE VOUS AI RIEN DIT !!! OU COMMENT LEGALEMENT CONTINUER DE CONDUIRE QUELQUES JOURS APRES UNE RETENTION DE VOTRE PERMIS DE CONDUIRE SUIVIE D’UNE SUSPENSION PREFECTORALE….

C’est un peu technique et « vicelard » j’en convient mais lisez jusqu’au bout, c’est simple à comprendre et cela peut vous permettre de prendre le volant en toute légalité…

Peu de personnes le savent et j’espère que vous partagerez sur votre propre mur cet article pour qu’un maximum de vos amis en soit informés…

COMMENT LA MORALE PEUT PARFOIS REMPLACER DANS LES PRETOIRES, L’APPLICATION STRICTO SENSU DE LA REGLE DE DROIT…

A mon grand désespoir, l’un de mes clients refuse de faire appel d’une décision dont le résultat est jugé par lui comme étant « inespéré » (car il retrouve quasi immédiatement l’usage de son permis de conduire après l’audience…), mais qui cache pourtant une certaine malignité, je m’explique…

Contrôle d’alcoolémie : un éthylotest sinon rien !

Bon à savoir : les forces de l’ordre, dans le cadre d’un contrôle d’alcoolémie, doivent impérativement vous soumettre à un dépistage préalable (éthylotest).
Premier conseil et de loin le plus important : évitez de prendre le volant lorsque vous avez bu, cela limitera les risques pour vous mais également pour ceux qui vous croiseront sur la route…

Est-il possible de perdre des points ou bien de craindre une suspension de votre permis de conduire en cas d’infraction(s) commise(s) au volant ou bien au guidon d’un véhicule ne nécessitant aucun permis (mobylette 49.9, voiturette, vélo, tracteur etc…) ?

Tout d’abord il importe d’indiquer que la conduite d’un tel véhicule peut entraîner des sanctions en cas d’inobservation des règles relatives au Code de la route, se traduisant en des amendes pénales contraventionnelles, ce qui est du reste normal !